Irdeto Global Consumer Piracy Survey

Près de la moitié des consommateurs du monde entier sont disposés à arrêter ou à moins regarder de contenus vidéo piratés

Issue link: https://resources.irdeto.com/i/795993

Contents of this Issue

Navigation

Page 0 of 4

Page 1 sur 5 Près de la moitié des consommateurs du monde entier sont disposés à arrêter ou à moins regarder de contenus vidéo piratés La plus grande enquête en ligne sur le piratage de contenus vidéos par les consommateurs jamais réalisée révèle que l'education des consommateurs pourrait réduire de 52% le nombre de personnes qui consomment des contenus vidéo piratés. BRUXELLES, CABLE CONGRESS, 8 mars 2017 – Irdeto, le numéro un mondial de la sécurité des plateformes numériques, a publié les résultats de la plus grande enquête jamais entreprise sur le piratage de contenus vidéo par les consommateurs. Le sondage d'Irdeto, qui a porté sur plus de 25 000 adultes dans 30 pays, a révélé que malgré le nombre élevé de consommateurs dans le monde qui regardent des contenus vidéo piratés (52 %), près de la moitié des consommateurs (48 %) cesseraient de regarder de tels contenus, ou les regarderaient moins, après avoir appris les préjudices qui sont causés par le piratage à l'industrie des médias. Cette volonté de près de la moitié des consommateurs de changer leurs habitudes de consommation montre l'énorme impact que la communication de certaines informations pourrait avoir sur la réduction du nombre de personnes qui piratent des contenus vidéo. Le résultat positif d'une initiative d'éducation à l'échelle de l'ensemble de l'industrie pourrait avoir le plus d'impact en Amérique latine et dans la région Asie-Pacifique. 59% des consommateurs qui regardent des contenus piratés en Amérique latine et 55% dans la région Asie-Pacifique ont déclaré qu'ils regarderaient moins de contenus vidéo piratés ou cesseraient complètement de les regarder après avoir appris que le piratage entraîne une perte de revenus pour les studios, affectant ainsi les investissements visant à créer de futurs contenus. À l'inverse, seulement 45 % des répondants en Europe et 38 % des répondants aux États-Unis ont déclaré qu'ils regarderaient moins de contenus vidéo piratés ou cesseraient complètement de les regarder. Ceci indique que la simple éducation des consommateurs dans ces régions au sujet des préjudices causés par la perte de revenus ne serait peut-être pas suffisante. Cependant, une initiative d'éducation axée sur l'impact du piratage sur le processus créatif de production de contenus, associée à la dissémination d'informations sur les façons dont le piratage est souvent lié à des organisations criminelles et dont les contenus piratés pourraient inclure des logiciels malveillants visant à voler les renseignements personnels des consommateurs, pourrait avoir plus d'impact sur ces marchés. « Une bataille est en cours dans le secteur des médias et des divertissements », a indiqué Doug Lowther, le PDG d'Irdeto. « Les offres de contenus légaux ne sont plus seulement en

Articles in this issue

Links on this page

view archives of Irdeto Global Consumer Piracy Survey - Près de la moitié des consommateurs du monde entier sont disposés à arrêter ou à moins regarder de contenus vidéo piratés